Batman under the Red Hood : le Rouge et le Noir

La branche Animated de Warner Bros continue d’explorer l’immense gisement que constituent les DC Comics et ses héros bien connus (Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern…). Étant donné les difficultés qu’il y a à monter des films avec de vrais acteurs, on ne peut que leur donner raison.

Sorti le mois dernier, Batman : under the Red Hood est une adaptation de la bd éponyme de Judd Winnick, où ce dernier imaginait une histoire très sombre autour de Jason Todd, le 2e Robin de Batman (et oui, il y a eu une succession d’au moins 5 Robin auprès de Batman !). Jason était un Robin impulsif et violent, qui fut tué à coups de pied de biche par le Joker. Une bien triste fin…

la mort de Robin

Robin est mort, c’est pas la joie…

C’est ainsi que s’ouvre Red Hood, par le meurtre brutal et traumatisant du jeune héros. On est loin de l’atmosphère des autres animés Batman de la Warner ! Ici le ton est sombre et gothique à souhait, le sang gicle et les psychopathes courent les rues.

L’histoire se poursuit 5 ans après avec un Batman solitaire et aigri, qui voit arriver un nouveau venu dans la ville : Red Hood est un aventurier masqué de rouge, qui ne recule devant rien pour faire imposer sa loi. Dans un premier temps il semble combattre le crime, comme Batman. Mais est-ce vraiment un justicier ? N’est-ce pas plutôt un nouvel ennemi pour Batman ? Et qui se cache derrière le masque ?

the Red Hood

Red Hood : ami ou ennemi ?

On retrouvera avec plaisir la mythologie batmanienne, avec la participation du Joker, de Ra’s al Ghul, et de Nightwing (le Robin numéro 1 qui s’est mis à son compte). Le tout est joliment réalisé, avec des courses-poursuite et des combats assez vifs et un look qui se situe entre la série animée classique et les films de Christopher Nolan. Le Joker est violent et tordu à souhait, et fait franchement penser à celui de Heath Ledger, dans sa façon d’être tout à la fois monstrueux, amusant et imprévisible.

le Joker dans Under the Red Hood

un Joker comme on les aime

L’histoire est à la fois dérangeante et captivante, et le ton est résolument sombre et adulte, bref que du plaisir avec ce Batman.

Voilà une petite perle gothique qui associe qualité du scénario et qualité de la réalisation, que demander de plus ! De quoi patienter en attendant un hypothétique Batman 3 par Christopher Nolan. Ce qui est sûr c’est que l’univers du Chevalier Noir est sacrément complexe et donne matière à bien des histoires. Des histoires très sombres forcément.

Batman et le Joker dans Under the Red Hood

Batman et le Joker : toujours de vieilles rancunes

Résumé
date
élément noté
Under the red hood
note
41star1star1star1stargray

Vous aimerez aussi...