Iron Man 2 : la gueule de bois aprés la fête

La plupart des suites fonctionnent sur une logique du toujours plus de combats, de monstres, d’explosions, d’effets spéciaux, etc… C’est assez logique puisque les premiers films sont souvent bridés au niveau budget et que les producteurs ouvrent le robinet à dollars pour une suite qui promet d’être rentable. Cette logique-là n’a pas été employée dans Iron Man 2 qui reste très léger au niveau du spectaculaire (à part 2 ou 3 morceaux de bravoure que l’on a déjà vu dans les bandes annonces).

L’approche a plutôt été celle de Batman : Dark Knight, à savoir la remise en cause et la désacralisation du héros. Après l’ascension, la chute.

Le problème est que Jon Favreau n’est pas Christopher Nolan. Comment s’intéresser à un justicier qui passe son temps à picoler, à draguer des top models et à s’apitoyer sur son sort ? Si le cabotinage de Robert Downey Junior faisait merveille dans le premier opus, cette fois c’est juste énervant, car il n’y a aucun challenge, aucune remise en cause.

Une image du héros qui résume assez bien le film

Une image du héros qui résume assez bien le film

Stark se transformait en Iron Man pour s’échapper d’une prison terroriste, et sa débrouillardise forçait le respect, ainsi que sa rédemption morale (fini les ventes d’armes !). Désormais le justicier n’en branle pas une, s’exhibe dans des soirées jet set, et tout le monde connait son identité secrète.

Même le Méchant interprété par Mickey Rourke, pourtant impressionnant de présence menaçante, est sous exploité et il se contente la plupart du temps de ricaner en mâchant un cure-dent et d’obéir aux ordres. Le combat final avec Whiplash (son petit nom dans les comics) est expédié en quelques minutes.

Mickey Rourke est Whilplash

Mickey Rourke est un Méchant qui fait peur, mais qui n’est trés efficace

Autre grosse déception, la présence (ou plutôt l’absence) de la Veuve Noire, autre personnage fameux, interprété par Scarlett Johansson (plutôt affolante dans sa combinaison noire). On ne la verra en action qu’à la fin du film, dans une petite bataille de couloir. Décidément on s’est bien foutu de nous !

Scarlett Johanneson est la Veuve Noire

Scarlett Johansson est la Veuve Noire, enfin pas souvent !

Iron Man 2 ressemble à un lendemain de fête et à une grosse gueule de bois qu’on va essayer d’oublier, en se disant qu’on n’y reviendra pas une 3e fois.

Résumé
date
élément noté
Iron Man 2
note
11stargraygraygraygray

Vous aimerez aussi...