Tinariwen, le blues du désert

Aujourd’hui je partage un coup de cœur sur un groupe que j’ai découvert en écoutant Radioparadise.

<petit aparté>Radioparadise est une webradio américaine qui passe beaucoup de musique indépendante de qualité, dans un esprit totalement libre et non commercial. Moi j’y fais un tour dés que j’ai besoin de nouveauté et de musique anti-stress, et ça marche plutôt bien</petit aparté>

Bon, donc Tinariwen est un groupe de musiciens et chanteurs Touaregs, à composition fortement variable (ce sont des artistes nomades après tout). Dire que c’est un groupe de blues, c’est un peu facile (mouarf, des Hommes Bleus qui font du blues !) mais cela correspond bien à l’esprit. Tinariwen (nom qui signifie « les déserts » ou « lieux vides » en tamasheq) fait de la musique assouf (mot qui veut dire « nostalgie » et qui correspond à ce courant musical) et les textes parlent de la résistance touareg des années 90, de l’exil et de la souffrance du peuple du désert, condamné à une vie de misère par le gouvernement malien (heureusement les choses se sont un peu arrangées).

Tinariwen

Au niveau musical, Tinariwen est un mélange insolite combinant guitare électrique, percussions traditionnelles, chœurs féminins et voix rauque de chanteur. Difficile de coller une étiquette sur un style qui mixe le blues de John Lee Hooker et  la musique traditionnelle touareg, mais c’est réellement envoutant et addictif.

Quelques infos sur Tinariwen : http://www.mali-music.com/Cat/CatT/Tinariwen.htm

La page Myspace du groupe, où on peut écouter de nombreux titres : http://www.myspace.com/tinariwen

Quelques infos sur la musique Assouf (blues touareg) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Blues_touareg

1 réponse

  1. Stephane dit :

    Très bon ! MERCI !
    Je découvre plein de liens dans un seul de tes billets : la radio, le groupe, le style musical ! Et sincèrement je kiff ! Pas d’autre mot que de l’argot pour exprimer la sensation de qualité positive que ça porte. Encore !