Flashforward : j’ai vu le futur

La rentrée voit souvent débouler un paquet de nouvelles séries TV outre atlantique, destinées à devenir des séries cultes ou à disparaitre dans les limbes (comme Harper’s Island par exemple). Il est quasiment impossible de prédire ce qui marchera ou pas, mais ce n’est pas une raison pour laisser de côté Flashforward, la série prometteuse du moment, après le visionnage de quelques épisodes plutôt réussis. (non je ne dirai comment j’ai visionné ces épisodes)

flashforwardFlashforward est donc une nouvelle série diffusée sur ABC et adaptée d’un roman de Robert Sawyer, écrivain de SF peu connu (voir complètement inconnu) chez nous.  C’est un projet mené par David Goyer, scénariste passionné de comics et découvert en 1998 avec Dark City, le film culte d’Alex Proyas.

David Goyer est également célèbre pour avoir adapté Blade au cinéma et en série TV, et il est aussi le  scénariste de Batman Begins, Dark Knight, et Jumper. En résumé, c’est une référence dans l’adaptation de comics ténébreux et pas vraiment comiques.

A lire cette filmographie on pourrait croire que tout ce que fait David Goyer se transforme en or, mais il y a eu des couacs. Lorsqu’il s’est lancé lui-même dans la réalisation, David Goyer n’a pas vraiment brillé.

On peut citer Blade 3 : Trinity (ou comment massacrer une série culte) et Invisible (film de fantôme mollasson, façon Ghost).

En 2009 David Goyer nous a aussi proposé Unborn, film de frousse et d’exorcisme plutôt conventionnel.

Bref le monsieur est plus doué pour écrire des scénarios que pour réaliser des films… Reste à voir ce qu’il peut faire dans le cadre d’une série TV de 13 épisodes.

Revenons à Flashforward : c’est un série basée sur un concept et un mystère, sur le même modèle que les 4400 par exemple. Dans Flashforward, la population mondiale est atteinte d’une sorte de malaise et sombre dans l’inconscience pendant 2 minutes 17 secondes. Durant ce « blackout », les gens ont une vision de leur propre avenir (le fameux flashforward, qui est le contraire d’un flashback). Il se passe aussi un certain nombre de catastrophes (c’est ce qui arrive quand on s’endort au volant).

Qu’est-ce qui a causé le blackout ? Peut-on changer l’avenir ? Est-ce vraiment l’avenir que ces gens ont vu ? Voici quelques unes des questions que l’on se pose aprés la catastrophe. Un super inspecteur du FBI (interprété par Joseph Fiennes,  frère cadet de l’acteur Ralph Fiennes) mène l’enquête, tout en ayant de problèmes conjugaux avec sa femme, une super chirurgienne interprétée par Sonya Walger (aperçue dans Lost).  C’est dingue le nombre de flics qui ont des problèmes avec leur femme dans les séries TV !

Pour le moment la série se présente comme un mélange d’investigation, de superscience et de glamour. On sent se profiler une théorie du complot terroriste, ce qui nous ramène à Fringe et à ses mystères scientifiques.

Flashforward se laisse voir avec plaisir, et délaisse le spectaculaire pour se concentrer sur des personnages réalistes et bien campés, dont on suit les investigations avec intérêt grâce à un suspense bien entretenu. Reste à savoir si l’intérêt va se conserver tout au long des 13 épisodes… Et s’il y aura une saison 2.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Stephane dit :

    Ça a l’air pas mal, surtout grâce à ta présentation. Je vais essayer d’en amter aussi.

  1. 26 octobre 2009

    […] Flashforward : j’ai vu le futur blog de rien – PeopleRank: 4 – 13 oct. 2009 …David Goyer, scénariste passionné de comics et découvert en 1998 avec Dark City, le film culte d’Alex Proyas. David Goyer est également célèbre pour avoir adapté Blade au cinéma et en série TV, et il est aussi le  scénariste de Batman Begins,… Personnes citées : Ralph Fiennes  Joseph Fiennes  Sonya Walger  + votez […]