Sarah Connor Chronicles : Terminator à la TV

de gauche à droite : Sarah Connor, John Connor et Cameron

de gauche à droite : Sarah Connor, John Connor et Cameron

Actualité oblige, quelques mots sur Sarah Connor Chronicles. Il s’agit d’une série TV produite par Fox TV et diffusée en 2008 (9 épisodes) . La série fut renouvelée de 22 épisodes en 2009  pour être finalement abandonnée par les producteurs. Que peut-on en dire ?

Sarah Connor Chronicles se passe entre Terminator 2 et 3, et a été lancée avant que le film Terminator 4 soit produit. Les scénaristes de T4 ont souhaité de pas tenir compte de la série TV, celle-ci peut donc être vue comme un récit alternatif qui n’entre pas dans la trame officielle de l’univers Terminator.

Dans Chronicles on retrouve Sarah Connor et son rejeton, toujours poursuivis par de méchants robots tueurs et aidés cette fois par une Terminatrice déguisée en collégienne, incarnée par Summer Glau (Firefly). John Connor (Thomas Dekker) est assez convaincant dans la série, surtout si on le compare à son incarnation dans Terminator 2 (Edward Furlong). On retrouve en effet un John Connor adolescent et hacker de systèmes informatiques à ses heures, qui évoluera tout au long de la série en finissant par coller à l’idée que l’on se fait du John Connor leader de la résistance (la coupe en brosse aidant).

Pour ce qui est de Sarah Connor (Lena Headey), on est déconcerté au premier abord de découvrir une femme n’ayant aucune ressemblance avec Linda Hamilton et semblant beaucoup trop jeune pour être la mère de John Connor. Le temps passant on finit par apprécier le cynisme du personnage et son côté désabusé et extrémiste, qui colle bien à Linda Hamilton dans T2.

John Connor dans la saison 2 : la naissance dun héros

John Connor dans la saison 2 : la naissance d’un héros

Pour finir, Summer Glau joue Cameron (vous avez noté l’hommage caché !),  une Terminatrice relativement convaincante (cette fille est décidément douée pour jouer les timbrées de services) qui arrive même à surprendre son monde. Gentille ou pas gentille ?

Summer Glaur joue Cameron, un Terminator qui nous veut du bien

Summer Glau joue Cameron, un Terminator qui nous veut du bien

Côté scénario, on s’emploie surtout à déjouer (en vain) la naissance de Skynet, promis à un bel avenir grâce à l’intervention d’un génie informatique et de plusieurs mafiosi russes. Par un habile subterfuge, nos héros sont transférés en 2007, et donc à une époque très proche de la notre, où ils peuvent utiliser tous les gadgets informatiques qui font notre quotidien.

Au fil des aventures, l’univers Terminator s’étoffe et l’on découvre l’existence de nombreux voyageurs temporels (des Terminators aussi bien que des Résistants) envoyés dans le passé pour mener des missions stratégiques. On découvre ainsi un certain Derek Reese, frère de Kyle Reese et envoyé pour tuer le supposé inventeur de Skynet. A l’occasion on découvre aussi un entrepôt secret où un Terminator envoyé dans le passé stocke le métal qui permettra de construire la future armée de machines. C’est ce genre de trouvaille qui est sympa. Et de voir plein de Terminators différents (ils n’ont pas tous la tête de Schwarzenegger !) c’est beaucoup plus crédible.

Des idées il y en a dans Sarah Connor Chronicles, même si certaines sont quelque peu capillotractées (voir par exemple la façon dont un Terminator se balade sans sa tête et va consulter un chirurgien eshétique pour se faire repousser une enveloppe charnelle). C’est dans l’ensemble une série agréable à regarder, même si on reste en deça des productions filmiques.

L’avantage de la série Terminator TV, est qu’elle permet de creuser un peu l’univers et les concepts développés par les deux premiers films.  Malheureusement la série est désormais enterrée et il y a peu de chance de voir une 3e saison.

Résumé
date
élément noté
Sarah Connor's Chronicles
note
31star1star1stargraygray

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. LnddMiles dit :

    The best information i have found exactly here. Keep going Thank you