Terra Nova : de nouveaux territoires pour la SF ?

Terra Nova est une série qui revient de loin. C’est en février 2010 que l’on apprenait que Steven Spielberg signait avec la Fox pour lancer une série de SF à très gros budget, où une famille américaine du XXIIe siècle était envoyée au temps des dinosaures. Un concept alléchant, même si l’idée de revoir des scènes à la Jurassic Park n’était pas forcément très bouleversante.

terra-nova

Aux commandes on trouvait au début un pack solide de producteurs exécutifs: Steven Spielberg mais aussi Brannon Braga (Star Trek) et David Fury (Lost, 24h Chrono). Ces deux derniers ne sont pas parvenu à s’entendre et Fury a quitté la production pour « divergences artistiques ». S’ensuivit une longue, très longue phase de production, des problèmes de casting, un budget de plus en plus difficile à maitriser, une date de diffusion toujours repoussée mais finalement le pilote de la série a bien été diffusé, le lundi 26 septembre 2011.

Le pilote de 1h30, avec un coût de plus de 20 millions de dollars, n’a réuni qu’un « petit » nombre de spectateurs américains lundi (9 millions). Les mauvaises langues commencent à parler de ratage historique.

Faut-il jeter le dinosaure avec l’eau du bain  ?

Bon le bon point c’est qu’il y a du budget. La première partie de la série (j’allais dire du film), qui se passe dans un futur sordide et industrialisé, est réellement bluffante, du jamais vu sur le petit écran, des images incroyables, à la fois belles et inquiétantes. On pense à Blade Runner (pour le côté industriel) ou à Minority Report (pour le côté high tech et glacé). Dans cette vision stressante du futur (surpopulation, pollution, pénurie alimentaire, régime totalitaire), une famille tente le tout pour le tout pour s’échapper et rejoint le projet Terra Nova, qui consiste à envoyer des colons à 85 millions d’années dans le passé. Ça commence donc très bien, malgré quelques trous dans le scénario (le héros, il s’évade comment de prison, au juste ?)

On passe un portail façon Stargate, et là, on se retrouve dans Jurassic Park avec un peu de Lost.

Bon, ça n’est pas vraiment mauvais, mais il y a un gros sentiment de déjà vu. On a droit à des attaques de raptors et de T-Rex, et des gens qui s’abritent derrière une barrière en bois (légèrement ridicule face à la faune locale). On a aussi un groupe d’individus hostiles, qui mènent des actions contre les gentils colons, et à des choses mystérieuses dans la jungle, dans la plus pure tradition Lost.

Il faut bien avouer que les effets spéciaux de la 2e partie, qui se passe à la préhistoire, sont nettement en-dessous de ceux du prologue, avec des incrustations d’acteur assez foireuses et des créatures synthétiques moyennement convaincantes. Les attaques de créatures en tout genre restent assez classiques, rien de nouveau sous le soleil (à côté, Nick Cutter et les portes du temps est plus inventif).

Côté personnages, c’est très familial, comme dans Falling Skies, l’autre production Spielberg du moment. On est dans de la pure comédie romantique pour toute de la famille, de 7 à 77 ans. Pas vraiment mon truc.

Le concept de base de Terra Nova, est pas mal, mais le grand lecteur que je suis n’a pas manqué de relever des similitudes avec certains grands classiques de la SF (par exemple Les Déserteurs Temporels de Robert Silverberg). Donc côté innovation, peut mieux faire. De plus l’aspect voyage temporel est rapidement abandonné au profit du style Jurassic Park, avec attaques de bestioles en tout genre.

Bref une semi-déception, j’attends de voir le reste de la série pour savoir si l’intrigue va se complexifier et si des choses étonnantes vont avoir lieu. Mais là, j’ai un très mauvais pressentiment…

Edit :  Suite aux audiences très décevantes, la Fox a décidé de ne pas produire de saison 2