The 100 : Tombés du ciel

C’est toujours avec intérêt et espoir que je vois débarquer de nouveaux projets de série SF, tentatives de renouveler un genre qui semble moribond actuellement. The 100 est donc une nouvelle série post-apocalyptique, adaptée d’un roman à succès de Kass Morgan et diffusée sur CW (Arrow, Supernatural, Vampire Diaries…).

the-100

L’action se passe dans un futur proche, 97 ans après une guerre thermonucléaire qui a ravagé la Terre. Les survivants de l’humanité se sont réfugié dans une station spatiale (l’Arche) d’où ils attendent que les conditions redeviennent vivables en-bas. Mais leur refuge est en train de se détériorer à une vitesse alarmante et ils vont devenir retourner sur Terre plus tôt que prévu. Ils ont alors l’idée lumineuse d’y envoyer en reconnaissance une centaine de jeunes délinquants …

arche-the-100

Et si on se débarrassait de tous les teubés qui encombrent nos prisons ? Quand on voit les djeuns en question, on ne peut qu’approuver les motivation des dirigeants de l’Arche. Ils sont bêtes, ils sont têtes à claque, ils ne captent rien, Non mais allo, quoi ! The 100 est clairement une série qui s’adresse à un public adolescent et qui reprend toutes les mauvaises habitudes du genre : dialogues simplistes, personnages caricaturaux, musique de radio FM, looks branchés… On n’est pas La Route, ni dans un monde cruel et réaliste comme on aurait pu s’y attendre, c’est très aseptisé pour le moment, digne d’une production Disney.

eliza-the-100

Balancés sur Terre dans une vieille capsule, nos djeuns, qui ont quand même passé toute leur vie dans une station spatiale, ne sont nullement déconcertés par la nature sauvage et par la pesanteur. Ils rigolent quand il pleut, se baignent dans les rivières et font de jolis feux de joie, sans s’inquiéter nullement de la présence de prédateurs sauvages ou de maladies. Même After Earth paraissait sacrément plus crédible à côté. On est plutôt dans les Chtis à Miami que dans Man vs Wild…

Ça va peut-être s’arranger plus tard, je sais qu’il ne faut pas se fier à un seul épisode, mais pour le moment je suis bien déçu par le traitement, et par la haute teneur en guimauve de cet univers (je dois être trop vieux pour ce genre de conneries). Le premier épisode a pourtant reçu un accueil favorable de la presse américaine, et on compare volontiers la série à Lost ou Galactica, ce qui est très exagéré à mon avis… Il y a du potentiel, mais la réalisation gâche tout car elle est trop ciblée vers les « young adults ».

J’attends de voir la suite pour me faire un avis définitif, mais cela ne me dit rien qui vaille…

Comme complément d’infos, voici une interview de Kass Morgan, l’auteure du roman

 

Résumé
date
élément noté
The 100
note
21star1stargraygraygray