Balade sur la Côte d’Argent

De retour d’un petit séjour passé sur la Côte d’Argent, où se trouve le Bassin d’Arcachon. Hé oui, la Côte d’Argent ça fait classe et ça correspond bien au niveau social d’une partie de la population. C’est au XIXe siècle que la Jet Set de l’époque s’est emparée du Bassin d’Arcachon, à portée de Bordeaux (et donc de Paris) grâce au chemin de fer. Arcachon devient la station balnéaire des célébrités et artistes de l’époque (Monet, Cézanne, Eiffel, Toulouse Lautrec…) et reste toujours aujourd’hui un lieu trés fréquenté par les Peoples.

Au mois de mai, c’est une ville un peu hors du temps, peuplée de gens BCBG plutôt que Bling Bling. La richesse existe mais elle est discrète, un polo Lacoste par-ci, une gourmette en or par-là… Pour réaliser qu’on est dans un autre monde, il faut se tourner vers la Ville d’Hiver d’Arcachon où se trouve une collection impressionnante de manoirs et constructions style maison de poupée, avec des jardins tropicaux et des pelouses à l’anglaise. C’est irréel, calme, trés calme, et un peu lénifiant. On se croirait à Foncombe, dans cette cité Elfe préservée des ravages du temps. Il y a aussi un côté nostalgique à voir tous ces vestiges de l’ancien temps et à constater à quel point les promoteurs aiment casser les hôtels particuliers du bord de mer pour les remplacer par des résidences trés moches.

Allez voici quelques exemples de villas de la Ville d’Hiver. Pas le genre à avoir des Nains de jardin sur leur pelouse, ces gens-là !

ville-hiver-arcachon ville-hiver-arcachon-2ville-hiver-arcachon-3

En réalité la vraie richesse d’Arcachon se cache de l’autre côté de la baie, où plusieurs personnalités ont une petite propriété. Le Cap Ferret n’est accessible que par bâteau ou aprés un long trajet en voiture. Personne n’y vient car il n’y a absolument aucun commerce et pratiquement rien à visiter. Un coin peinard pour se cacher des paparazzi.

cap-ferret

Quittons un peu la baie et ses vagues molassonnes pour voir la mer, la vraie. Pour cela il faut descendre le long de la côte jusqu’à Biscarrosse, et là on voit ce que c’est les vraies vagues de l’Atlantique.

ocean-atlantique-2

Qui dit Arcachon, dit aussi Dune du Pyla. Celle-ci a commencé à se former il y a 400 ans, lorsqu’une digue de sable s’est rompue et que l’océan s’est engouffré pour former la baie d’Arcachon. Le sable a été rejeté sur la côte, par-dessus les arbres et la dune continue de ramper vers la terre, 2 à 5 m par an. On se dit que c’est juste un gros tas de sable mais quand on est dessus, on éprouve une sensation d’éternité et de paix intérieure, ça vaut le coup.

dune-du-pyla-1 dune-du-pyla-2

Allez un dernier mot sur les réserves naturelles, et notamment le parc ornithologique du Teich. C’est un bon endroit pour voir des cormorans, des cigognes, des tortues, des canards et des mouettes de toutes sortes, des aigrettes et autres bestioles. Désolé, j’ai pas de zoom assez puissant sur mon appareil photo 😉

parc-ornithologique-du-teich