Souvenirs de la Côte Basque

Avec un peu de retard, voilà mes impressions d’un séjour sur la Côte Basque au printemps. Séjour riche de nostalgie puisque je passais mes vacances là-bas étant enfant, et que cela faisait longtemps que je n’avais pas vu le pays basque. Alors, est-ce que « C’était mieux avant » ou pas ?

Saint-Jean de Luz, toujours le coup de cœur

Première étape incontournable, une journée à Saint-Jean de Luz : le petit port, les rues piétonnes, la promenade de mer, la digue, la pointe Sainte Barbe… Saint-Jean est resté égal à lui même avec ses maisons proprettes, son port pittoresque et son atmosphère historique. De nombreux panneaux rappellent le passé de la ville : le règne des corsaires, la chasse à la baleine, le mariage de Louis XIV…  Maintenant Saint-Jean vit surtout du tourisme.

Les marchands de douceurs (macaron, chocolat, touron…) se sont multipliés, sans oublier les magasins de mode et autres enseignes chic. Les rues marchandes étaient un peu étouffantes (et pourtant c’était pas la grande foule estivale) mais il suffisait de s’écarter un peu pour trouver la sérénité et le calme des ruelles, avec de belles maisons anciennes.

Port de Saint-Jean de Luz

le port de Saint-Jean de Luz

Je pourrais passer des jours à flâner dans le vieux port, à arpenter le bord de mer et à monter et descendre la colline Sainte-Barbe, qui est devenue un parc bien entretenu, offrant une jolie vue sur la baie de Saint-Jean et sur les Pyrénées (la Rhune, les Trois Couronnes). Saint-Jean a tout pour plaire si on cherche le calme et un certain art de vie.

pointe Sainte Barbe

baie de Saint Jean vue depuis la colline Sainte Barbe

Biarritz, toujours aussi jet set

Biarritz est une étape incontournable si on veut voir les grandes plages de l’océan atlantique et les rouleaux qui attirent les surfeurs du monde entier. Il n’empêche, c’est loin d’être ma ville préférée : prétentieuse et un peu vulgaire, Biarritz est un endroit où « on se la pète », qu’il s’agisse de frimer sur la plage ou de se faire voir dans les palaces 4 étoiles. Ça il y en a des surfeurs, agglutinés comme des fourmis, à l’attente de LA vague qui leur permettra de montrer leur savoir-faire (ou de se vautrer lamentablement). Ceci dit, il y a aussi des sirènes qui sont bien agréables à regarder 😉

Biarritz

On passera donc au large des lieux fréquentés par la jet set pour se balader sur le bord de mer, observer les vagues s’écraser contre le Rocher de la Vierge, méditer devant le charme suranné de la villa Belza, s’émerveiller devant les massifs d’hortensia dont les couleurs rappellent les glaces de chez Dodin (miam !). Biarritz a encore un charme suranné, celui d’une station balnéaire du XIXe siècle, fréquentée par les rois et les artistes de l’époque. Mais il faut les chercher, les villas rococo et les palaces, engloutis qu’ils sont maintenant dans le béton moche.

Bayonne

Un peu plus au nord, Bayonne est une ville qui s’est énormément développée et qui possède une longue histoire derrière elle, avec une réputation de ville indomptable, jamais prise au cours des nombreuses guerres qu’elle a traversé. C’est aussi un point clé du nationalisme basque, un nationalisme qui s’exprime de façon sympathique avec les boutiques Kukuxumusu mais de façon moins drôle avec des attentats sporadiques.

bayonne

Bayonne et les quais de la Nive

Bayonne conserve malgré tout un certain cachet et les actions de rénovation ont su redonner de la prestance aux bords de Nive et aux rues piétonnes. Il y a toujours énormément de monde, mais on aura plaisir à se balader sous les arcades et à savourer un chocolat chez Cazenave (chocolaterie depuis 1854 !). Comme dans toutes les grandes villes, le centre historique et les quartiers piétons ont du charme et de l’authenticité, mais dés qu’on s’éloigne, on trouve les mêmes immeubles et résidences que partout dans le monde.

Le littoral basque

Le Pays Basque, c’est aussi un littoral verdoyant, ouvert sur les vagues de l’océan atlantique. Si on en a marre de la plage, on peut facilement partir randonner sur la côte, faire de la montagne, aller se balader en Espagne, faire des courses dans une venta. C’est ça aussi, le charme de la côte basque…

Côte Basque