Un voyage inattendu : quelques erreurs pardonnables

Un Voyage Inattendu est la meilleure chose qui soit arrivée au cinéma en cette fin d’année 2012. Un récit maîtrisé, une réalisation impressionnante, des acteurs au top niveau et une adaptation d’un livre culte qui est plutôt réussie. Peter Jackson a mûri par rapport au Seigneur des Anneaux, et livre un film bien construit, sans les excès cartoonesques qui en ont énervé plus d’un. Ceci dit, il y a eu des modifications de l’histoire, de petites choses qui font que le récit devient légèrement bancal, pour les yeux avertis d’un fan. Des erreurs pardonnables, car cela rend le récit plus intéressant et davantage cohérent avec le Seigneur des Anneaux (JRR Tolkien avait lui-même révisé plusieurs fois son Hobbit).

PS : si vous n’avez pas vu le film, évitez de lire ce qui suit !

La clé de Thraïn

Lors de la réunion chez Bilbo, Gandalf révèle l’existence d’une carte et d’une clé qui va avec. Ces objets sont évidemment d’un intérêt capital pour la suite, mais une question subsiste : où Gandalf les a-t’il récupérés ? Dans le livre il est expliqué que Gandalf est allé enquêter à Dol Guldur et qu’il y a découvert Thrain (père de Thorin) agonisant dans un cachot. A moitié fou, Thrain lui a confié la clé et la carte. Donc Gandalf a visité Dol Gudur AVANT de rencontrer Thorin et Bilbo. Or dans le film, Gandalf n’est pas encore allé à Dol Guldur, c’est Radagast qui lui explique que la forteresse est occupée par un Nécromancien, et ceci bien après que les Nains soient partis en quête.

un-voyage-inattendu-gandalf-bilbon

Les épées Elfiques

La découverte des épées elfiques dans une caverne de Trolls est conforme en tout point à ce qui se trouve dans le livre, sauf pour un léger détail : Glamdring, l’épée que trouve Gandalf, est une épée royale et devrait briller à l’approche de l’ennemi (tout comme l’épée de Bilbo). Déjà, dans le Seigneur des Anneaux, c’était un  détail qui avait été volontairement omis, pour économiser les effets spéciaux. Dommage qu’une épée royale soit moins efficace qu’un « coupe papier » elfique ! Pour se convaincre de cet oubli, voici une citation du livre : « Il tira de nouveau son épée et de nouveau elle lança d’elle-même un éclair dans l’obscurité. Quand des Gobelins se trouvaient dans les parages, elle flambait avec une rage qui la faisait étinceler ; à présent, elle brillait d’une flamme bleue de joie d’avoir tué le grand seigneur de la cave »

Radagast, rapide comme un lièvre

J’ai personnellement adoré rencontrer Radagast, un personnage injustement traité dans les livres de JRR Tolkien. Cependant il y a un petit problème : Radagast vit dans dans la grande forêt à l’EST des Monts Brumeux. Mais comment Diable a-t’il fait pour rejoindre Gandalf et ses amis avant qu’ils arrivent à Fondcombe ? La troupe se trouve alors à l’OUEST des Monts Brumeux. Même avec un traineau tiré par des lièvres, Radagast aurait mis un moment avant de les rejoindre. On est dans le n’importe quoi géographique…

Gandalf, le Mage qui tombe à pic

La réunion entre Elrond, Galadriel et Saroumane n’a pas lieu dans le livre, c’est un ajout très intéressant et très pertinent. Cependant il y a un petit détail : dans le livre Gandalf accompagne Thorin et Compagnie quand ils traversent le col et il échappe de justesse à la capture par les Gobelins. Dans le film, Gandalf n’est pas avec eux car il reste discuter avec Saroumane et Galadriel (et permet ainsi aux Nains de partir en catimini). Comment fait-il pour retrouver les Nains alors qu’ils se trouvent au cœur de la montagne, perdus dans des tunnels à Gobelins ?

Le Roi Sorcier d’Angmar

Lors du Conseil des Sages, Galadriel évoque le royaume maudit d’Angmar et laisse entendre que le Roi Sorcier a été vaincu et que son corps a été enterré dans les collines de Rhudaur (avant de réapparaitre à Dol Guldur, grâce à la magie du Nécromancien). Erreur ! Le Roi Sorcier était déjà un Nazgùl quand il a pris possession de l’Angmar. C’est un spectre immortel et il n’a certainement pas trouvé la mort à la chute d’Angmar, il s’est simplement réfugié au Mordor.

Vous aimerez aussi...