Le Trône de Fer, bientôt sur les écrans

George RR MartinIl fallait bien un jour que je parle du Trône de Fer et que j’explique pourquoi l’annonce d’une adaptation en série TV (diffusion prévue en avril ) fait partie pour moi des choses les plus attendues en 2011. Par où commencer ? Le Trône de Fer est l’oeuvre de George R. R. Martin, écrivain américain né en 1948, qui a déjà une longue carrière d’écrivain et de scénariste. Il a gagné plusieurs prix littéraires et ce n’est donc pas un débutant lorsqu’il attaque en 1996 une saga, qui sera sans aucun doute l’œuvre de sa vie, sous le nom de « A Song of Ice and Fire« .  Regardez un peu son visage et son look de vieux magicien rusé : cet homme n’est pas n’importe qui !

La saga se compose pour le moment de A Game of Thrones (1996), A Clash of Kings (1999), A Storm of Swords (2000) et A Feast for Crows (2005). Chacun de ces volumes fait plus de 800 pages, et ils ont été saucissonnés en une douzaine de tomes pour plus de commodité pour la parution française. Seuls les Intégrales publiées par J’ai Lu respectent le format d’origine.

Le 5e Tome, intitulé A Dance with Dragons est toujours en cours d’écriture et dépasse déjà les 1200 pages. La saga enterre déjà le Seigneur des Anneaux en termes de densité, car George RR Martin s’est retrouvé un peu débordé par la complexité de son univers et suit un chemin pour le moins tortueux pour mener son intrigue.

Plus long et plus dense que le Seigneur des Anneaux !

Il est très difficile de résumer l’intrigue du Trône de Fer, tellement l’histoire est complexe. Cela se passe dans un monde médiéval imaginaire, où les saisons peuvent durer des dizaines d’années (« l’hiver approche » est une menace qui prend tout son sens). Le royaume des Sept Couronnes est gouverné par plusieurs rois de grande maison, et une multitude de roitelets, barons et vassaux. Au-dessus de tous ces rois ce trouve le roi de Port-Réal, qui occupe le fameux Trône de Fer, et qui est une sorte d’empereur. Au début de la saga, le Trône est occupé par le roi Robert Barathéon.

game-of-thronesIl faut aussi parler des terres du Nord, et du Mur qui sépare les terres civilisées des terres habitées par des sauvages et des êtres maléfiques. Depuis des temps immémoriaux, la Garde de Nuit surveille le Mur et protège les terres du sud contre la menace des créatures maléfiques qui résident dans le nord glacé.

La mort du roi Robert Barathéon (ou plutôt son assassinat) ouvre une période de troubles et de guerre, car il y a beaucoup de prétendants au Trône de fer et certains royaumes veulent faire sécession.La reine Cersei Lannister (épouse et meurtrière du Roi Robert) fait tout pour conserver le pouvoir mais ce n’est du goût des Stark, des Tully et des Arryn… Le Jeu des Trônes peut commencer.

Et pendant ce temps… Une menace s’éveille de l’autre côté du mur et des Morts-Vivants commence à faire leur apparition.

Et pendant ce temps…  La princesse Daenerys, dernière descendante de la maison Targaryen, qui fut dépossédée du Trône de Fer par le roi Robert, prépare sa revanche.

Je ne vais pas aller plus loin les explications, cela deviendrait vraiment très compliqué. Car le Trône de Fer est une œuvre compliquée, c’est le moins qu’on puisse dire. George RR Martin n’hésite pas à passer d’un personnage à l’autre et à faire sortir de l’ombre une multitude de protagonistes, dévoilant les liens qui relient les différentes familles et les péripéties de nos héros pour créer un univers incroyablement consistant et détaillé.

En termes de style, il faut clairement dire que ce n’est pas un nouveau Seigneur des Anneaux. Pour commencer il n’y a pas de races non-humaines, et les éléments purement fantastiques ou surnaturels sont rares (ce qui est très frustrant au début de la lecture). On n’est pas non plus dans le style « saga héroïque » propre à de nombreuses œuvres du genre. Le Trône est vraiment à part.

Les différentes éditions disponibles en France (source : trone-de-fer.fr)

Les différentes éditions disponibles en France (source : trone-de-fer.fr)

Pas pour les fillettes

Le Trône est beaucoup plus sombre et réaliste que n’importe quelle œuvre, on n’est pas dans l’heroic fantasy mais plutôt dans de la dark fantasy et George RR Martin tient à nous présenter toute la cruauté et la rudesse de l’univers médiéval. Massacre, torture, trahison sont des éléments qui reviennent sans arrêt, avec le risque que la lecture devienne profondément déprimante pour sont qui n’ont pas le cœur très bien accroché. C’est bien simple, j’ai rarement vu un auteur autant malmener ses personnages ! George RR Martin n’hésite pas à s’en prendre aux « gentils » et à faire triompher les « méchants », contre toute attente, en prenant le contre-pied de ce qu’on voit généralement. Préparez vos mouchoirs ! Le lecteur risque d’être sérieusement malmené s’il s’attache à l’un ou l’autre des personnages…

L’annonce de la production d’une série TV par HBO a de quoi faire dresser l’oreille. HBO a déjà mené un grand nombre de séries cultes (Band of Brothers, Rome, Deadwood, La Caravane de l’étrange, Six Pieds sous Terre, True Blood…) et ses productions se caractérisent d’une part par une réalisation impeccable et très élaborée, d’autre part par un réaliste et un cruauté qui collent très bien à l’univers du Trône. Les premières images laissent d’ailleurs penser que HBO va faire du bon travail, en tout cas en ce qui concerne la reconstitution des Sept Royaumes.

Voilà sans aucun doute quelque chose à suivre de très prés en 2011. Et j’aimerais bien aussi que Maitre Martin arrive au bout de son Dance with Dragons !

Un trailer HBO qui donne vraiment envie :

Vous aimerez aussi...